…La classe s’échappa de la cabine en ordre dispersé. Arthur laissa Indira avec les élèves pendant qu’il allait s’assurer que son contact samaladash était arrivé. Il n’était pas question de laisser les gamins dehors au milieu des bordels et autres maisons de passe installés au centre-ville. En se promenant dans le terminal, ils arrivèrent au balcon surplombant l’unité Neumann. De l’extérieur, on ne voyait qu’une demi-boule noire d’environ cent mètres de diamètre, plongée dans un liquide aux reflets violets. Pas de diodes clignotantes, pas d’arcs électriques, même pas d’instruments dignes d’intérêt. Juste une masse sombre dans un bassin. Pour l’essentiel, des robots circulaient tout autour pour patrouiller, tandis que les opérateurs contrôlaient l’intelligence artificielle depuis une cabine.

L’ensemble n’avait rien d’extraordinaire, mais cela n’empêcha pas Théo d’être excité par la découverte. Après tout, sur sa planète d’origine, aucune unité Neumann n’était installée :

« Alors, Madame, c’est ça qui commande la planète ?

— Commander, c’est beaucoup dire. Elle décharge les habitants des tâches subalternes comme la gestion des ressources. Elle n’impose aux habitants que ce qu’ils lui confient…

Ces intelligences artificielles sont la colonne vertébrale de l’Expansion. Le conditionnement culturel est directement associé à cette technologie. Même dans les sociétés archaïques, une unité Neumann est installée pour gérer les rapports entre les membres de la communauté et avec l’espace. Selon les modules associés à l’I.A., cette dernière gère le réseau de communication, la distribution des ressources, les commandes aux transporteurs spatiaux pour approvisionner les planètes, ainsi que l’envoi.

En situation de conflit dans la communauté, dès lors qu’il est conforme au conditionnement culturel, l’unité Neumann fournit l’armement aux différents belligérants. Elle fournit aussi le programme neuronal à implanter dans les fœtus. Son activité de régulation est à la fois économique et sociale, selon les besoins.

Les unités Neumann peuvent être transportées dans l’espace et lâchées sur de nouvelles colonies en moins d’une demi-journée. La maintenance est assurée par des robots et nécessitent moins d’une dizaine d’opérateurs humains pour être totalement opérationnelles.

Publicités