« Indira, moi je ne comprends pas. Vous reproduisez la société de l’Inde, mais vous enlevez le système de castes entre les habitants. Pourquoi l’instituer entre vous et les Spatiaux ?

— C’est évident. Personne ne désire le statut d’intouchable : ce serait une bonne raison pour partir. À l’inverse, les Spatiaux apportent leur culture, leurs idées, leur propre conditionnement. Une trop grande proximité pourrait mettre en danger les structures de notre société, en révéler le caractère factice. La barrière nous protège. Après, que ça fonctionne bien avec le concept des castes, tant mieux !

— Aucun intouchable ne peut devenir un des vôtres ? La mère d’Ai voulait vivre à Shin, elle acceptait tout, y compris qu’elle et son enfant subissent le conditionnement. »

Indira hocha la tête, pensive.

« Égoïsme. Cette femme ne pensait qu’à elle. Pour la famille de l’homme, épouser une intouchable représentait un trop grand déshonneur. Son père aurait perdu du prestige et du soutien. Il aurait plus de mal à marier ses filles, aussi. Aucune famille ne peut se permettre de perdre sa position pour une Spatiale. Encore plus si elle est enceinte. Si elle avait subi le conditionnement, elle aurait d’elle-même compris l’impasse. C’est pas possible, voilà. »

Une séparation informelle existe entre Terrestres et Spatiaux. Ces termes désignent d’une part, les habitants d’une planète, et d’autre part, ceux qui vivent dans l’espace. Il serait exagéré de parler de conflit, mais à force de vivre selon des contraintes différentes, les deux populations rencontrent souvent des soucis de compréhension. Les Spatiaux subissent des conditionnements culturels, mais n’ont pas la même vision ni les mêmes priorités que des habitants d’une planète. Il est rare qu’un couple soit formé entre un Terrestre et un Spatial. Les conditionnements culturels s’appuient sur cette dichotomie pour justifier certains interdits sociaux.

Publicités