Archive for novembre, 2013


A l’occasion de la manifestation « Tout Mulhouse lit » sur le thème de l’espace, j’ai été invité à parler du Melkine à la librairie 47 degrés Nord (Maison Engelmann
8b rue du Moulin) à 20h15, rencontre animée par Thierry Caquais.

http://www.47degresnord.com/rencontre-decidace-avec-olivier-paquet/

Il y aura les trois tomes du Melkine (merci à mon éditeur).

Publicités

Du 30 au 4 novembre se sont déroulées les Utopiales, le principal festival sur la science-fiction et le seul qui sait parfaitement allier les découvertes scientifiques avec l’imaginaire qui l’entoure (cinéma, littérature, jeux vidéos, jeux de rôle). Le public important, plus que l’année dernière, montre que le parti-pris choisi par Roland Lehoucq et Ugo Bellagamba est accepté et encouragé. Il n’y avait qu’à voir l’assistance aux diverses tables rondes, à toutes heures, pour s’en rendre compte. Il y a désormais beaucoup à voir et à apprendre dans ce festival et, à écouter et lire les différents retours, les gens en sont repartis enthousiastes et heureux. L’édition 2014 est attendue avec impatience.

Pour ma part, je ne faisais qu’un petit sceau au festival, ce qui ne m’a pas empêché d’attraper une extinction de voix au plus mauvais moment (comme il m’a été dit, j’avais une voix d’outre-tombe parfaite pour un hommage à Iain Banks), mais ce fut suffisant pour faire de bonnes rencontres. J’ai surtout eu la surprise de voir le tome 3 « L’esprit du Melkine » disponible à la librairie en avant-première, et même de signer les trois premiers tomes pour un même lecteur. C’est assez émouvant de voir le travail de toutes ces années voir sa conclusion.

IMG_0306

Et une semaine après, l’un de mes lecteurs a pu en faire une critique (avant la sortie officielle du 25 novembre). En principe, je ne commente pas les critiques, mais je suis content de voir que le but poursuivi dans ce triptyque a été compris. Mission accomplie.

Blackwolf : Blog-o-livres

« Mais voilà le tout est vraiment balayé par l’ambiance et le fait que l’auteur arrive à faire rêver, à nous emporter dans son univers plein d’étoiles et de mystères. Comme je l’ai dit ce cycle est une fresque, un roman choral à la fois fascinant, empli de rêve et d’étoiles, le tout porté pas une plume toujours aussi soignée, poétique et efficace qui nous happe vraiment dès les premières phrases. Le message portera sûrement différemment selon le lecteur, en tout cas pour moi il m’a touché. »