Category: Banquise


Instacom

« Rina mima une deuxième gifle près de la tempe de son ami : « Arrête. Si jamais les gens apprenaient que j’ai un cerveau, je pourrais plus voyager tranquille. Ça devient un outil dangereux de nos jours.

— Ça l’a toujours été.

— C’est devenu pire à cause de l’instacom. Je ressens une pression permanente. Les programmes des Fréquences sont partout, ils contaminent tous les conditionnements culturels, même les plus évolués technologiquement. Les gens sont perdus. Ils avaient des repères illusoires, et on les confronte au vide. Alors t’imagines bien que moi là-dedans, je fais figure d’extra-terrestre. On m’a même appelée Messie à une demi-année-lumière d’ici.

— Ça en dit long sur leur détresse. »

La technologie de communication instantanée par effet de spin a été mis au point par la Fréquence Banquise et donnée à l’Expansion. Toutes les Fréquences l’utilisent. Cette découverte à modifier la structure même des empires de communication interstellaire. Jusqu’alors, les limites de chacun se définissaient en fonction de leur sphère d’émission (le volume d’espace couvert par les vaisseaux-relais). Au-delà d’un certain nombre d’unités astronomique, le temps mis par chaque message pour arriver à son destinataire devenait trop important pour être utile. Avec l’instacom, cette limite est dépassée. Tout message est reçu par son destinataire à tout moment et sans limite de distance. C’est pourquoi on parle de Nuage pour désigner l’influence de chaque Fréquence. Il s’agit plus d’une masse de points, une configuration de relations entre les individus qu’un réseau que l’on peut parcourir d’un point à un autre.

Ceci explique que six ans après la mise au point de cette technologie, les Fréquences se sont lancées dans la guerre. Si Banquise s’est lancée dans le conflit par idéologie et volonté d’unification de l’humanité (à travers la diffusion et le partage de ses émissions), les autres Fréquences ont agi par réaction et armé leurs flottes pour ne pas être submergé par leur adversaire.

Pour différencier les Nuages, chaque Fréquence dispose d’une forme de code, une signature appelée Canal, et qui sécurise les communications. Détenir le Canal, signifie qu’une Fréquence peut se greffer sur un autre ensemble de relais d’instacom. Les Fréquences ont mis au point des stratégies différentes de protection des canaux.

Publicités

L’Ecuyère

Ce personnage est né bien avant le Melkine, puisque j’en avais l’idée à la sortie de l’album Albion de William Sheller (1994). Il a fallu près de 10 ans pour que je l’intègre à un récit.

La poursuite quitta le Monsieur Loyal et entoura une jeune femme tout entière recouverte de métal. Malgré les motifs colorés parcourant son corps, le brillant de l’acier ne trompait pas. Seule la tête paraissait faite de chair. Le maquillage outrancier soulignait des yeux joyeux sur un visage élégant et fin. Il ne s’agissait pas d’un automate, mais bien d’un être humain. Même à distance, Ismaël sentait que l’Écuyère vivait. Le reste du corps resplendissait de perfection métallique : articulations invisibles, imitation de la forme des muscles, souplesse du torse. Quand l’Écuyère s’avança vers le présentateur, ses pas ne trahirent aucune origine mécanique. Au contraire, elle inspirait une sensation de légèreté sans équivalent. La jeune femme représentait l’aboutissement de la technologie cybernétique. Du coup, le défi attendu par les spectateurs paraissait beaucoup plus équilibré.

« Eh oui mesdames et messieurs, reprit le Monsieur Loyal. L’Écuyère va accomplir l’exploit que vous désirez tous. Elle va se hisser entre les deux statues pour atteindre une plate-forme située à 40 mètres de hauteur – ne cherchez pas, vous ne pouvez la voir d’ici – et sans l’aide de corde ou de tout autre moyen artificiel. »

Il fit une pause, et baissa d’un ton, comme s’il s’agissait d’une confidence : « Et là, vous vous dites : mais c’est trop facile, avec ses prothèses. Et c’est là que l’on a inventé le bouton, ton ton ! »

D’un geste de la main, il aplatit son haut de forme.

Aussitôt, les multiples bras des statues se mirent en mouvement dans un grincement strident. À droite, à gauche, haut, bas, en diagonale, les lames brillaient en bougeant. Le bruit des moteurs se tut, et seul le grondement de l’air cisaillé s’échappa de la piste. Les déesses attendaient leur adversaire.

Naissance

Après de nombreux albums piano-orchestre, William Sheller avait délibérément choisi de réaliser un album rock. Le dernier morceau « Relâche » évoque le cirque, mais dans une version plutôt angoissante : (Je n’ai pas trouvé la version originale du morceau, mais on trouve la version orchestre de 2005)

Les paroles créent une petite histoire qu’on imagine sombre, entre une écuyère et un amoureux déçu et suggère un cirque étrange où une chute pourrait être mortelle. A l’origine, j’avais imaginé une piste qui montait dans les airs. Dans l’univers du Melkine, cela s’est transformé en ce duo de statues armées d’épées, et l’Écuyère, au lieu de monter à cheval, jouait les acrobates (les paroles évoquent « où le pied se pose »). J’aime bien cet exemple des modifications autour d’une inspiration. L’ossature est toujours présente, mais la forme s’est modelée pour s’adapter au monde et au récit. Je n’imagine pas qu’un lecteur puisse, sans qu’on lui dise, retrouver la référence. Francis Berthelot parle du coffre à jouet dans lequel un auteur puise, ce qui est une assez bonne image. On joue au lego, on transforme, démonte, remonte, en utilisant tout ce qui est à portée… de musique.

Azuréa

Inspiration graphique du personnage.

Personnage du Maestro Delphine Elaclaire dans la série d’animation Last EXILE (Gonzo, 2003)

J’en ai gardé l’idée d’un vêtement enveloppant le corps, certains éléments de maquillage et une attitude générale orgueilleuse. Il faut imaginer la même chose, mais en blanc et bleu, avec une parure dans les cheveux.

Banquise

De toutes les Fréquences de l’Expansion, Banquise est la plus vaste et la plus puissante.

Elle est née au début des colonisations, quand l’humanité s’habituait à peine à ses nouvelles conditions, lorsqu’il ne fallait pas grand chose pour lancer un empire de communication.

Banquise, c’est avant tout sa dirigeante, Azuréa, qui se fait appeler Technoprophète, et proclame partout qu’elle veut changer le destin des humains, les libérer de leur conditionnement culturel. Alors que tous ceux en charge des Fréquences laissent leur place à des successeurs, Azuréa commande depuis près de 300 ans. Prolongeant son existence par tous les moyens technologiques à sa disposition, elle défend ses idées et ses intérêts avec une rage sans équivalent.

Qui se souvient que cette femme fut une Transparente quand elle était adolescente ? Qui se souvient qu’elle n’avait pas vingt ans quand elle conquit l’espace ?

Il se murmure que depuis des années, elle ne quitte plus la Chambre d’ivoire à bord du Turandot, son navire centre de communication. Elle y prépare un nouveau grand coup, un mouvement si marquant qu’il devrait changer l’avenir de l’Expansion.